Le Vietnam et l’héritage du passé …


Les touristes, qui n’ont pas voyagé dans le Vietnam, peuvent saisir l’occasion de découvrir une culture et une civilisation très antique et fascinante. Situé en Asie du Sud-est, le Vietnam borde le golfe de Thaïlande et du Tonkin, la mer de Chine du Sud, le Laos et le Cambodge, avec un paysage riche et diversifié de peuples et de cultures, où de nombreuses religions ont coexistées.

Le Delta du Mékong au Vietnam

Le Delta du Mékong au Vietnam

La reconstruction de l’histoire du Vietnam bénéficie des nombreuses traditions orales vietnamiennes et des documents historiques chinois, qui, toutefois, sont très différentes entre eux. Selon les documents chinois, la civilisation vietnamienne serait un sous-produit de la colonisation chinoise, qui avait commencé à coloniser le Vietnam au IIe siècle avant J.-C. Les textes chinois soutiennent que les connaissances agricoles et métallurgiques de l’ancien Vietnam sont liées à la colonisation chinoise.

Au contraire, les documents vietnamiens parlent d’une civilisation indigène, qui se serait développée à « Co Loa » au cours du troisième siècle avant J.-C. « Co Loa » était un site fortifié à environ 10 kilomètres de Hanoi, dans des régions très fertiles. Cette hypothèse est renforcée par des données archéologiques, qui ont découvrit à Co Loa des anciennes fortifications et des terrassements. Il est donc très probable que les Chinois aient trouvé sur les rives du Fleuve Rouge des populations agricoles indigènes, qu’ils ont soumis. Du reste, nous savons que, du point de vie historique, les anciens paysans vietnamiens, contrairement aux classes dirigeantes, furent toujours contraires à la domination chinoise, à laquelle il s’opposèrent fièrement.

Malgré tout, un fait établi est qu’il a été montré qu’il existé, dans les temps anciens, un rapport étroit entre la Chine et le Vietnam. Selon la vulgate traditionnelle, l’histoire du Vietnam commença avec la Chine. La région, maintenant connue comme le Vietnam, a été habitée depuis l’époque paléolithique, mais les archéologues relient les débuts de la civilisation vietnamienne à la fin du Néolithique, et au début de l’âge du bronze.

Dans les siècles suivants, l’empire chinois en expansion assimila un certain nombre de petits pays limitrophes politiquement et culturellement. Même si les Vietnamiens aient eu une origine indigène, les Chinois ont exercé une influence permanente sur l’administration, l’éducation, la littérature, la langue et la culture vietnamienne. Leur plus grand impact fut sur l’élite vietnamienne, avec laquelle les administrateurs chinois avaient de contacts plus rapprochés. Toutefois, l’ effet de cette « sinisation » fut moins intensive parmi les paysans, qui conservèrent leur culture traditionnel.

L’influence culturelle de la Chine diminua au cours des siècles, avec l’expulsion des fonctionnaires chinois. Au cours de la domination chinoise, d’autres influences culturelles ont également atteint les rives du delta du Fleuve Rouge. Grâce aux commerces, d’autres idées religieuses arrivèrent au Vietnam, tels que le bouddhisme indien. Alors que l’aristocratie vietnamienne s’accrochait au confucianisme chinois, la plupart des paysans vietnamiens embrassèrent le bouddhisme, qui se renforça pendant la période du XIIe siècle au XVIIIe siècle, sous le domaine des Champa et des Khmers, les peuples des royaumes indianisés de Champa et du Cambodge, qui contrôlaient des vastes territoire jusqu’au Vietnam.

Les Champa furent vaincus dans la seconde moitié du XVe siècle , alors que les Khmers ont été forcés de quitter le delta du Mékong dans la première moitié du XVIIIe siècle. La nouvelle Monarchie du Vietnam ne réussit pas à résoudre les nombreux problèmes du Vietnam. La division féodale du Pays, les guerres constantes conduites par la noblesse locale et les révoltes des paysans coïncidèrent avec la croissance de l’expansionnisme européen des pays occidentaux, et, au XIXe siècle, les Français conquirent le Vietnam, en laissant des traces évidentes de l’art et de la culture française dans l’architecture des villes du Pays.

Alors, si vous voulez découvrir l’héritage du passé, ancien et moderne, du Vietnam, il faut voir ses villes historiques, en visitant Hanoi, la capitale politique et culturelle du Vietnam et ses splendides pagodes ; le delta du Mékong , avec l’ancienne capitale impériale de Hué, qui abrite la pagode de « Thien Mu ». La culture des Champa peut être revécue à travers l’art hindou et bouddhiste au Musée de Da Nang, qui abrite la plus grande collection de la sculpture Cham.

Mais le Vietnam a aussi un paysage extraordinaire. Á visiter absolument sont le Parc de « Phong Nha-Ke Bang », un vrai paradis pour les amateurs de la nature, avec des grottes et des cavernes étonnantes, et, naturellement, la baie d’Along : située dans le Nord-est du Vietnam, à environ 100 kilomètres de Hanoi, la baie d’Along est une vraie « œuvre d’art » de la nature, parsemée de centaines d’îles et avec des écosystèmes extraordinaires, où vivent des milliers d’espèces animales et végétales. Enfin, pour ceux qui aiment le bronzage, le Vietnam présente du Nord au Sud des merveilleuses plages qui ont fasciné et enchanté les visiteurs du monde entier …

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *